Âme

ME “superwoman” NOT

T’sé quand c’est le temps de la relecture de mon billet & que j’ai comme pas l’goût de replonger dedans…

Hé que je trouve ça difficile de démontrer ma vulnérabilité. Avec ma sensibilité si flagrante, j’ai souvent des situations qui ME heurtent & qui ME rentrent royalement dedans. Je n’aime pas l’état de « down », négatif, « dark side »…Appelez ça comme vous voulez, je DÉTESTE quand ces mauvaises énergies m’habitent. Je sais très bien que je ne peux pas passer à côté. (Même quand je ne suis pas en SPM)

Les gens demandent : « Salut, ça va?? » & moi de répondre spontanément « Ça va & toi?? » Quand en dedans, je fredonne depuis le début de la journée : « Peut-être que demain ça ira mieux, mais aujourd’hui, ma vie c’est d’la MARDE. »

Le genre de journée où, j’arrive à la maison essoufflée, après une journée de travail style « n’importe quoi » & qu’à ce moment précis, j’ai juste une envie, BRAILLER. Mes 2 charmants enfants, qui n’ont rien fait pour mériter ce genre de « non-accueil » ont juste une chose en tête : me raconter l’intégrale de leurs passionnantes journées. La tête entre le concombre & le couteau, je suis 0 capable d’être à leur écoute. « Sti » que je me trouve poche d’écrire ÇA, mais bon je m’assume…j’ai lancé spontanément à mes enfants : “Maman, n’est pas ouverte. Maman n’a pas d’énergie à vous donner. Maman est “ben” fatiguée!” Et ils repartent, penauds avec leurs historiques de leurs journées.  Ouff…C’est TRASH, mais c’est la vérité!!

Je me suis tellement sentie poche de cette réplique… Je connais trop bien mes enfants pour savoir que c’était soit ça, ou ils auraient fait les « devils » pour avoir de l’attention négative de leur maman « présente- absente ». & là, j’aurais pogné les nerfs!!

Lors du moment « pré-dodo », mon fils me dit : « Maman, je n’aime pas ça quand tu es comme ça…”. Mais, c’est aussi ça la vie p’tit homme.

Enfin, la soirée est arrivée pour ME. Je décante de ma journée de M.A.R.D.E. en me demandant si j’ai la force d’écrire ce présent billet. Je me suis enfin donné le droit d’être dans un creux. Donner le droit de ne pas être une “super women”.  Donner le droit d’être une mère fatiguée. Donner le droit d’être humaine…

En tant que premier modèle de mes kidz, c’est une belle leçon de vie. La vulnérabilité. L’humilité.

Je m’aperçois que, par moment, j’ai de la difficulté à choisir mes priorités. En période où je suis plus fatiguée, c’est la traditionnelle roue qui tourne. « La fille sensible est fatiguée, donc elle ressent +, donc elle est + stressée, donc a besoin de bouger +….Heeee STOP S.V.P. »

C’est ça que j’ai … de la difficulté à m’arrêter & à me reposer.

J’écoute des amis qui me racontent que lorsqu’ils sont fatigués, ils sont capable de dormir toute la journée ou encore écouter 4-5 films, un après l’autre….PAS CAPABLE MOI!! Mon corps aime être en action…ma tête qui me fournit toujours plein d’inspiration aime apprendre/comprendre & mon cœur carbure à ressentir diverses émotions. La fille intense, que je suis, doit apprendre à mettre tout ça, sur pause, si ce n’est qu’une journée. (Imaginez si je buvais du café…)

Le comble de ma tranche de vie, mon fils est pareil! Curieux, il a de la difficulté à se déposer parce qu’il a peur de manquer quelque chose. Il veut tout voir, tout vivre, tout ressentir. Même lorsqu’il est + vulnérable….Et dans ces moments, ça me choque! Mais encore + de prendre conscience que je suis pareille!

ME

Aucun commentaire
Laisser un commentaire