Âme

Maman, mode emploi?

J’ai été mère pour la première fois en 2011. Cette étape de ma vie a été très marquante et déstabilisante. Je me souviens me dire que personne ne m’avait bien préparée à ce nouveau rôle. Oui, on ne dort plus beaucoup, la vie change du tout au tout, nous avons beaucoup plus de responsabilités, notre corps change, mais ce qui est le plus confrontant, c’est la pression que nous avons ou que nous nous mettons comme nouveaux parents.

Nous devons être parfaits, sans même connaître, sans jamais avoir vécu quelque chose! Vous êtes-vous déjà obligé à être parfait la première fois que vous avez essayé un nouveau sport ou lorsque vous avez commencé un travail ou la première fois que vous avez fait une recette? Eh bien en général, on se laisse une chance, on se dit qu’on va apprendre. Bien quand on devient MAMAN, on ne se laisse pas cette opportunité. C’est certain qu’on a la vie de quelqu’un entre nos mains (ce n’est pas si simple qu’une recette), mais quelle pression de se dire (consciemment ou non) que nous devons tout réussir, être une maman plus qu’à la hauteur!

Sans s’en rendre compte, on veut être une mère parfaite, une femme parfaite, une conjointe parfaite, une amie parfaite… Bâtard! C’est lourd tout cela! On ne veut pas trop d’aide parce que ça voudrait dire qu’on n’y arrive pas! On ne laisse pas toujours de place à PAPA parce qu’on veut être à la hauteur, mais on trouve qu’il n’en fait pas assez, ou du moins, pas comme on veut et comme on le ferait. Pour le papa, c’est aussi beaucoup d’apprentissages et d’ajustements, il a aussi ses sentiments et ses perceptions.

On se sent prise dans nos différents rôles et exigences parce qu’on veut prouver à qui qu’on va y arriver? Eh bien à nous-même! Les gens autours donnent des conseils, leurs opinions pour nous aider (parfois de façon très maladroite), mais on le prend souvent comme un jugement, un reproche ou autre. Tsé la confiance et bien c’est elle qui peut nous faire du bien en tant que maman (nouvelle ou pas). Il faut apprendre à avoir confiance en nous, en notre enfant. Il faut accepter que nous sommes imparfaites et assumer nos travers. Aucune maman n’est parfaite, mais bien des enfants grandissent heureux! Nos enfants ont besoin de la base, de l’amour.

Six ans plus tard, avec deux enfants, je commence à bien comprendre tout cela. Je me sens bien dans mon rôle de maman et je me fais confiance, malgré mes imperfections. Je sais que je ne fais pas tout de la meilleure manière, mais je sais que mes enfants ne manquent de rien et qu’elles sont heureuses. Je laisse aussi la place à leur papa. Je me suis même excusée d’être parfois plus irresponsable à certains moments (quand je priorise le plaisir par exemple), chose qu’il ne comprend pas puisqu’il ne considère jamais cela de qui je suis. Il trouve seulement qu’on est devenu une équipe! Wow, quelle évolution!

J’aimerais tellement permettre aux nouvelles mamans, aux nouveaux parents d’apprendre cela sans que ça prenne autant d’années. Faites-vous confiance, vous êtes l’expert de vos enfants et ce qu’ils ont besoin, c’est de VOUS SIMPLEMENT. Aimez-les, aimez-vous et profiter de chaque moment avec confiance!

Cath

Aucun commentaire
Laisser un commentaire