Âme Collaboratrices

L’heure des journées courtes

Ces temps-ci, les nuits sont souvent longues et les journées trop courtes.
Le p’tit hamster roule, roule et roule jusqu’à ce qu’il tombe “knockout” d’épuisement.

Je vois déjà, les journées commencer à se raccourcir.
Le beau soleil, commence à se coucher plus tôt et…
Le p’tit hamster a commencé à rouler, dans le noir, sur une plus longue durée.

Une chance, c’est l’automne qui frappe à la porte…Cette petite caresse pour le dedans nous rappelle, dans sa plus grande beauté, que beaucoup de choses, qui composent la vie, sont éphémères, que la vie en soit est éphémère.

C’est d’ailleurs ce qui la rend si excitante. Les merveilles naturelles s’éteignent sous nos yeux pour se réveiller ou reprendre vie; certains de nos êtres chers s’éteignent tandis que d’autres font leur entrée; certains problèmes disparaissent parfois pour longtemps, parfois non; de petits plaisirs naissent pour, au bout de quelque temps, s’endormir et se réveiller sous d’autres formes… À l’exemple de la nature, certaines choses de notre quotidien, s’endorment pour revenir de plus belles.

Ce qui rend les journées sombres de l’automne magiques, au-delà de son tourbillon de couleurs, de son abondance en fruits, de son odeur de feu et de terre humide, ce sont les petites étincelles qui, à elles seules, font compétition au soleil en illuminant chaque journée de leur bonne humeur, de leur passion, de leur amour, de leur satisfaction devant leur travail acharné et de leur capacité à profiter de chaque moment comme si rien n’était éternel.

Dans le dernier souffle d’automne, l’hiver va arriver avec ses pantoufles glacées et je sais que ces mêmes étincelles réchaufferont mon cœur en plus d’illuminer mon petit monde… Et je continuerai de m’émerveiller devant elles et de profiter de chaque instant. Vous devriez faire pareil devant vos petites étincelles.

Arielle

Aucun commentaire
Laisser un commentaire