Âme

Les liens du cœur, après la mort

La mort, cette étape qui fait partie de la vie, mais qui est si difficile à aborder et qui fait si mal. Est-ce le fait de ne pas savoir ce qui se passe après, le fait que nos croyances sont ébranlées, le fait que la personne qui part nous manque terriblement, le fait que nous n’acceptons pas la souffrance? Je ne sais pas ce qui fait le plus mal? Peut-être est-ce l’amalgame de toutes ces raisons et de plusieurs autres? Chose certaine, la mort apporte son lot d’émotions et elles ne sont pas simples à vivre. 

Cette semaine, nous avons appris la perte d’un être cher dans notre famille. J’écris donc ce texte pour les proches d’oncle Jean-Marie. Marie-Josée et tante Brigitte, je vous porte dans mon cœur pendant que j’écris ces lignes. 

Lorsqu’une personne qu’on aime nous quitte, un vide se crée, une vague d’émotions nous envahit, elle repart et revient par moment avec des intensités différentes et, avec le temps, elle diminue tranquillement. Les étapes du deuil sont vécues différemment par chacun, mais en fin de compte, le deuil est entamé et cette route sinueuse est un passage obligé. Chacun a le choix des moyens qu’il utilisera pour avancer et quelles pensées il nourrira pour continuer de vivre. Aucun mot ne pourra réconforter et enlever la douleur qui prend une grande place dans le cœur de ceux qui reste, mais j’ai envie de vous dire ceci : Accueillez ce chagrin, pour le moment, il est présent et vous permettra de vivre ce qui ce doit pour que ce soit plus doux dans quelque temps. Souvenez-vous des bons moments, de ce que cette personne vous a offert comme expériences et apprentissages de vie, tout l’amour qu’elle continuera de vous donner, mais différemment. Ce qui vous a été légué par cette personne si précieuse dans votre vie continuera dans grandir en vous. C’est ma croyance, ma conviction qui ME fait du bien, je veux penser que les gens qui nous quittent sont encore présents pour veiller sur nous même si nous ne pouvons plus les voir de nos yeux, notre cœur les voit et les ressent toujours!

Oncle Jean-Marie est parti de ce monde où il a bien vécu entouré de joie et d’amour. Chez vous, l’AMOUR a toujours été palpable et tellement apaisant. Cette immensité vous aidera à continuer d’avancer en ressentant ce soutien réconfortant. L’AMOUR, lui, ne meurt jamais! 

Je vous aime très fort!

Cath

Aucun commentaire
Laisser un commentaire