Corps Être

“Dry January”

Mais quelle idée nous a passé par la tête le fameux soir du jour de l’an?!? Après avoir bu des bulles en apéro et un bon vin en soupant, mon chum me dit : « Déguste bien ta dernière gorgée parce qu’on va être un bout sans boire de l’alcool.» Nous nous sommes lancés ce défi auparavant, lors de notre dernier souper de 2015.

Effectivement, j’étais « tannée » de boire des « cockEtails », du vin, du mousseux… pas seulement de boire, mais également de manger +++. Ça vous le savez déjà, alors passons à la période du « JEÛNE ».

Cure jour 2. Ma sœur est venue souper à la maison (pour une des rares fois…). Aussitôt qu’elle est entrée dans la maison, je lui ai mentionné que nous, « ben » on ne boira pas d’alcool. Elle a respecté notre décision, et son chum, de son côté, nous a dit : « Ben moi non plus, de toute façon, ce soir, je m’aurais forcé à boire pour vous accompagner.»

Alors, la première semaine est passée avec le retour à la routine que j’avais hâte de retrouver. Jusqu’au vendredi…T’sé la GROSSE journée où tu te dis : « Thank’s god it’s Friday » ou encore, « C’est VINdredi.» Et ben moi, je suis arrivée de travailler et mon chum m’attendait avec un Shirley temple!!! Qu’est-ce que tu veux que je fasse avec ça moi un Shirley Temple. J’ai besoin de décompresser, de décrocher, de faire le vide!!!

Et voilà, mon verre de vin me manquait…Et pourtant, je ne suis pas une grande consommatrice d’alcool. Je bois seulement quelques verres le vendredi et le samedi. http://moime.ca/recettes-du-bonheur-x-2/  Pourquoi ça me dérangeait autant en ce vendredi?! Évidemment, ça fait partie de ma routine.

Bon finalement, ce soir-là, après m’être habillée en mou, j’ai pris quelques gorgées de mon « CockEtail », nous avons fait notre « cheers » familial comme tous les vendredis et tranquillement pas vite, mes nerfs ont également pris congé.

En fait, c’est juste un peu plus long à décrocher… Nous avons soupé et passé la soirée en amoureux, comme d’habitude, mais à 9hrs, on n’était pas seulement couchés, on dormait comme des bb!!

Le lendemain, jour 9/21 de notre « détoxbody », on avait un souper chez des amis. J’ai apporté fièrement mon « shaker » pour faire des mojitos aux bleuets, SANS ALCOOL. Ça s’est très bien passé.

Bref, sur 21 jours, mes blues ont été seulement le premier vendredi soir. Pas pire quand même!

Pour en revenir au fameux « Dry January », c’est une nouvelle tendance qui existe depuis 2013, et qui est partie de l’Angleterre. Les gens se donnent comme défi de ne pas consommer de boisson durant tout le mois de janvier (ça ne fonctionne pas pour ME, parce que je me suis donné 3 semaines comme objectif 🙂 Dry January Fail).

Je n’avais vraiment aucune idée que ça existait avant de lire un article dans La Presse+, jeudi dernier. http://plus.lapresse.ca/screens/0b38268c-899d-498c-b8ce-24b54a749f52%7c_0.html  D’après Éduc’alcool, on est mieux de boire avec modération toute l’année que de faire de l’excès pendant les fêtes et ensuite prendre une pause.

Mais que signifie l’excès dans tout ça… Pour certaines personnes, c’est beaucoup plus que pour d’autres. En tk, pour ME, c’est seulement quelques soirs de plus que d’habitude, mais pour le bien-être de mon corps, je voulais retrouver le PLAISIR de partager mon BON verre de vin.

Il me reste que quelques jours 18/21, je me sens bien dans mon body et je suis surtout fière de l’introspection que j’ai eue à travers cette expérience de jeûne. L’alcool, ce n’est pas un besoin nécessaire, mais un p’tit luxe qui fait du bien! 🙂

ME

*J’ai même pensé vous laisser la recette de Shirley Temple, juste au cas où je vous aurais donné envie, hihi!!

 

 

 

2 Commentaires
  • Johanne

    Ton cocktail sans alcool est vraiment alléchant.?
    Voila un beau défi . Dans le même sens il y a les 28jours en février sans alcool lien avec la maison Jean Lapointe pour çeux que ça intéresse

Laisser un commentaire