Âme

Car la vie…est si fragile

Je dois vous avouer que ma grand-mère m’a toujours semblé éternelle. Plus le temps passe, plus je constate que ce sera inévitablement la fin un jour ou l’autre… (Pour vous mettre dans le « mood », j’ai écrit ce billet la journée même où j’ai assisté au spectacle de Luc de Larochelière, Car la vie est si fragile)

Chaque fois que je la vois, je constate qu’elle devient de + en + fragile. Au fond de ma pensée, la fameuse phrase refait surface : c’est peut-être le dernier moment que je partage avec elle. C’est pourquoi, je tenais à lui rende hommage de son vivant. Dans ma vie, je ne veux pas de « J’AURAIS DONC DÛ » À toi ma grand-mère, femme forte que j’admire profondément.

J’ai quitté mon Abitibi natale, il y a déjà plusieurs années. C’est toujours agréable de prendre quelques jours, question d’aller me ressourcer auprès de mes véritables racines.

Mon premier arrêt lorsque j’arrive à Amos, c’est de rendre visite à ma chère grand-mère Blanche. C’est immanquable! Sa petite Marie l’aime d’un amour inconditionnel… Cette femme a marqué mon enfance en me gardant un grand nombre de fois, elle a pris soin de moi, elle m’a montré une multitude de choses, elle m’a nourrie de délicieux plats réconfortants… De la mousse aux petites fraises cueillies de ses mains, sa soupe aux légumes avec un os de bœuf, sa salade de patates, son macaroni long aux tomates succulents….Réconfort assuré! Juste à vous l’écrire, j’ai l’eau à la bouche. Même si je concocte souvent ses recettes, ce n’est jamais aussi bon que celles de Blanche. 🙂

Cette dernière visite a été différente. Blanche, qui a maintenant 88 ans, est rendue à l’étape ultime, la résidence. Elle a dû quitter son appartement le mois précédent parce qu’elle n’était plus en mesure de s’en occuper seule. Cependant, elle a encore le regard vif, une soif d’apprendre ainsi qu’une excellent mémoire.

J’ai toujours de belles discussions lorsque je suis à ses côtés. Ma grand-mère est une véritable passionnée de chasse, de pêche, (ça fait seulement quelques années qu’elle ne va plus à la pêche) une vraie femme de bois! Vous devriez voir ses yeux briller lorsque nous racontons certaines histoires de pêche. Pareil comme si elle était assise à mes côtés dans la chaloupe! 🙂

blogmoime-carlavieestsifragile

J’ai également pris le temps d’échanger sur des sujets sincères. Assise face à face, je lui ai posé “la” question : « Grand-maman, est-ce que tu es heureuse? »  Elle m’a répondu en me regardant droit dans les yeux: « Je ne peux pas dire que je suis heureuse, mais ici, je me sens bien. » Depuis qu’elle est à la résidence, elle a élargi son réseau social en participant à plusieurs activités organisées. Elle vit beaucoup moins de solitude qu’à son appartement.

Elle m’a également parlé d’un ami qui lui a avoué qu’il l’aimait, et que cet homme lui fait du bien… Même si elle ne désire pas aller plus loin, ils s’appellent à tous les soirs pour jaser. L’amour chez les personnes âgées = de toute beauté!! C’est ainsi que la discussion à continuer de plus belle, tout en demeurant dans la vérité. Wow, amenez-en des moments de qualité avec ma grand-mère.
Encore aujourd’hui, cette femme s’intéresse à ce que je fais. Blogueuse sur Internet?!? « Oui, grand-maman, j’écris des articles sur la vie… 🙂 » Des blogs, pour elle, c’est l’inconnu, mais soyez certain que cet article sera imprimé et livré personnellement à sa résidence.
Pour mes enfants, c’est aussi précieux leur grand-mamie Blanche. Probablement que sans le vouloir, ils ont constaté la priorité qu’elle avait dans mon cœur. Ils offrent toujours leurs doses d’amour à leur arrière-grand-mère, quel beau moment!

blogmoime-carlavieestsifragileemile

Juste avant de la quitter, nous l’avons accompagnée à son souper. Vous auriez dû voir la fierté qu’elle avait dans ses yeux de nous présenter aux autres résidents. Juste ça, ça valait de l’Or! J’ai quitté la résidence le « motton » dans la gorge, de la voir ainsi. C’était beau! De la visite de ses enfants, de ses petits-enfants, et arrière-petits-enfants, c’est un véritable PLAISIR qui lui reste.
À 33 ans, pouvoir profiter de sa grand-mère, c’est vraiment précieux. Vous savez quoi?! J’en ai même 2. Quel privilège!! Si j’avais un conseil (même si je déteste donner des conseils…) si vous avez la chance d’avoir encore vos grands-parents, prenez le temps de leur rendre visite. Du temps pour les écouter et échanger avec eux, c’est la seule chose dont ils ont besoin.

Et de l’Amour bien sûr!

Je t’aime Blanche,

ME

4 Commentaires
  • Suzanne

    Bravo ME pour cet hommage à ta grand – mère tu as raison il faut profiter des moments que la vie nous offre auprès de ceux que l’on n’aime. Je te foutait encore beaucoup de beaux moment avec elle.

    • Marie-Ève D'Amours

      @suzanne Merci chère!! Je profite au MAX de chacune de mes visites. Elle devient si vulnérable et fragile…Xx

  • Johanne Labillois

    Wow Marie que d’intensité et d’amour dans ton texte?Un privilège d’avoir une grand mere comme Blanche?Félicitation de lui rendre hommage c’est une beau geste?Je l’aime énormément aussi❤️

Laisser un commentaire