All Posts By

Arielle Forget

Corps

Phénomène de grossophobie. Mon point de vue.

Comme si la société n’éprouvait pas suffisamment de haine pour tout et pour rien, un nouveau phénomène prend de l’ampleur depuis quelques années. Une part de la société semble se démener corps et âme pour défier le peu d’humanité qu’il lui reste… La compassion est troquée pour des préjugés à la con. Il semble qu’il y ait des gens qui prennent plaisir à dénigrer toutes différences, que ce soit au…

Aucun commentaire
Âme Collaboratrices

Un monde sans hommes

Si les hommes n’existaient pas peut-être qu’il y aurait plus de tendresse; Si les hommes n’existaient pas, l’intégrité des femmes serait intacte; Si les hommes n’existaient pas, la violence serait moindre; Si les hommes n’existaient pas, le monde serait peut-être plus sain… Ironiquement, un monde sans hommes serait moins beau et moins doux; Un monde sans hommes serait moins diversifié et moins diversifiant ; Un monde sans hommes manquerait d’équilibre.…

1 commentaire
Collaboratrices Corps

T’es belle

T’es belle, quand tu te regardes en faisant des 360 devant le miroir, pour t’examiner dans les moindres détails et afficher une moue maussade, un air douteux ou une mine satisfaite. Tes mimiques te rendent magnifique parce qu’elles te sont fidèles et tu leur es fidèle… Autrement dit, l’une sans l’autre, vous n’existeriez pas avec tant d’unicité et de beauté. T’es belle quand tu t’inquiètes et que ton front remonte,…

Aucun commentaire
Âme Collaboratrices

L’or blanc

Dans notre coin de pays, le manteau blanc de l’hiver est loin de plaire à tous. J’entends déjà des personnes s’exténuer devant les premières apparitions de l’or blanc sur nos sols… Mais, vous rappelez-vous de l’émerveillement que créait ce même or lorsque vous étiez petits? Vous souvenez-vous des forts, des tunnels, des batailles de boules de neige et du carnaval? Vous souvenez-vous de la féérie du temps des fêtes grâce aux paysages…

Aucun commentaire
Âme Collaboratrices

L’heure des journées courtes

Ces temps-ci, les nuits sont souvent longues et les journées trop courtes. Le p’tit hamster roule, roule et roule jusqu’à ce qu’il tombe « knockout » d’épuisement. Je vois déjà, les journées commencer à se raccourcir. Le beau soleil, commence à se coucher plus tôt et… Le p’tit hamster a commencé à rouler, dans le noir, sur une plus longue durée. Une chance, c’est l’automne qui frappe à la porte…Cette petite caresse pour le dedans nous rappelle, dans sa plus grande beauté, que…

Aucun commentaire